Fukushima : l'accident 2011 et ses suites
Sommaire :
  1. Avant-après les photos
  2. Schéma détaillé de l'accident
  3. Réacteur 3 le 31 mars (enfin ce qu'il en reste)
  4. Des liens pour plus d'infos
  5. Les news
  6. Les vidéos L'accès direct aux webcam du site : Tepco1, Tepco2 et TBS (le matin seulement à cause du décalage horaire)
  7. Mon blog (pour relayer des informations récentes)
   
Mise à jour : 20 février 2017

Avant

 

Il s'agit des unités de Fukushima 1 Daiichi sur la commune d'Okuma.

 

de gauche à droite les unités 4, 3, 2 et 1 au fond 5 et 6

  photo panoramio

Le 11 mars 2011

Le tsunami touche la centrale

 

D'autres images en cliquant sur la photo : les dernières du 19 août 2011

tsunami
  photo Tepco

Après

 

les photos sont plus parlantes que les discours de nos médias, la centrale est irrécupérable, il faut donc tout faire pour arrêter les quatre unités.

A noter que les unités qui fument sont la numéro 3, celle rechargée dernièrement en MOX ! et la numéro 2

 

D'autres photos avant-après en cliquant sur la photo

Fukushima
photo satellite ABC News

Le 21 mars 2011

"La situation des cœurs des réacteurs 1, 2 et 3 reste identique à celle des derniers jours. L'injection d'eau de mer se poursuit mais les combustibles sont significativement endommagés et restent en partie hors d'eau. Il est toujours nécessaire de procéder périodiquement à des décompressions volontaires des enceintes de confinement et donc à des rejets radioactifs."

L'exploitant TEPCo poursuit ses efforts pour rétablir l'utilisation des moyens normaux de refroidissement. Une ligne électrique à haute tension a pu être posée jusqu'à la centrale. Selon les dernières informations le courant a été rétabli dimanche dans le réacteur numéro 2. Cependant, le retour de l'électricité dans les réacteurs numéro 3 et 4 pourrait prendre plusieurs jours.

Selon TEPCo, la température est retombée à un niveau quasi normal sur les réacteurs n°5 et 6, dimanche en début d'après midi (heure de Paris).

photo Enerzine.com tirée de la présentation de l'IRSN du 24 mars

Le 21 mars 2011

l'unité 3 chargée en MOX

il ne reste pas grand chose

un rapprochement avec les images de Tchernobyl s'impose

  photo du Monde

Schéma d'une centrale japonaise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les sources d'information :
 
La suite des nouvelles

20 février 2017
Fukushima : globalement, les nouvelles ne sont pas bonnes
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

3 février 2017
Fukushima : Tepco, sous le réacteur 2, un trou, du combustible fondu et de très forte radiation
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

31 janvier 2017
Fukushima : Tepco aurait découvert sous le réacteur 2 du combustible fondu
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

14 janvier 2017
Fukushima : le problème des déchets est loin d'être résolu
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

4 janvier 2017
Fukushima : la décontamination des habitations continue, dans l'espoir de faire revenir les habitants
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

28 décembre 2016
Fukushima : à cause de la radioactivité trop forte, les travaux d'aménagement de l'unité 3 prennent beaucoup de retard.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

23 novembre 2016
Fukushima : après le tremblement de terre et le tsunami, des problèmes de mesure de la radioactivité
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

21 novembre 2016
Fukushima : sur la centrale Daini, le système de refroidissement de la piscine de combustible est tombé en panne après le tremblement de terre
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

11 novembre 2016
Fukushima : les dernières études sérieuses sur le cancer des enfants font peur
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

15 septembre 2016
Fukushima : des problèmes sanitaires très importants
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

8 août 2016
Fukushima : de très gros problème d'argent et surtout de responsabilité, tout le monde se renvoie la balle
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

16 juillet 2016
Fukushima : la forme de contamination au césium est très polluante
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

27 juin 2016
Fukushima : une grosse fuite d'effluents très radioactifs surtout en béta
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

12 juin 2016
Fukushima : Tepco injecte du ciment au niveau du mur congelé
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

10 juin 2016
Fukushima : la bétise humaine n'a pas de limite
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

22 mai 2016
Fukushima : Tepco arrête tous les travaux pendant le sommet du G7
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

15 avril 2016
Fukushima : des problèmes de santé que le Japon essaye de maquiller
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

16 mars 2016
Fukushima : des révélations...
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

11 mars 2016
Fukushima : Triste anniversaire, la langue de bois est toujours d'actualité
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

26 février 2016
Fukushima : Tepco avoue qu'il a menti tout au long de ces 5 années sur la gravité de l'accident.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

17 février 2016
Fukushima : de la contamination à Tokyo, faible mais signifiquative dans les poussières d'un aspirateur. Preuve de la non maîtrise de l'arrêt de la catastrophe.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

6 février 2016
Fukushima : encore de la contamination à Tokyo, faible mais signifiquative
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

23 janvier 2016
Fukushima : les poissons, dans un rayon de 20km autour de la centrale sont contaminé au césium
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

15 janvier 2016
Fukushima : contamination à l'iode 131 de la préfecture de Fukushima
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

3 janvier 2016
Fukushima : contamination des boues d'épuration de Tokyo
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

17 décembre 2015
Fukushima : augmentation des fuites et contamination lointaine, plus de 1000 km
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

27 novembre 2015
Fukushima : les eaux souterraines poussent les murs de soutainement vers la mer
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

1er novembre 2015
Fukushima : nouveau record d'irradiation en dehors des bâtiments réacteurs
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

22 octobre 2015
Fukushima : nouvelle vidéo du réacteur 3
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

2 octobre 2015
Fukushima : la radioactivité autour du réacteur 2 augmente dans des proportions inquiétantes
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

17 septembre 2015
Fukushima : de nombreuses contaminations depuis une semaine
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

12 septembre 2015
Fukushima : visite avec une caméra des sous-sols du réacteur 3
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

1er septembre 2015
Fukushima : la contamination externe à la centrale continue d'augmenter
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

17 août 2015
Fukushima : les déchets de traitement des eaux des communes de la préfectures de Fukushima dépassent les normes
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

13 août 2015
Fukushima : plusieurs mise à jour, sur mon blog depuis le début août et entre autre la publication d'une étude remarquable sur l'explosion de 2011 du réacteur 3
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima IMPORTANT POUR COMPRENDRE

19 juillet 2015
Fukushima : rien n'est sous contrôle, la contamination de la mer augmente...
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

6 juillet 2015
Fukushima : la congélation d'un mur de protection est toujours en échec après deux mois de tentative
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

28 juin 2015
Fukushima : la contamination des eaux sous le réacteur n°1 a augmenté de 16 fois depuis 3 mois
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

20 juin 2015
Fukushima : la contamination de l'eau du Pacifique devant la centrale bat des records
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

23 mai 2015
Fukushima : un professeur japonais démissionne face à la gravité des problèmes de santé chez les enfants de la Préfecture de Fukushima
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

16 mai 2015
Fukushima : depuis deux semaines la température du réacteur 2 est en forte augmentation
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

21 avril 2015
Fukushima : le 2ème robot a été abandonné très vite, les caméras et l'électronique n'a pas tenu le coup dans une ambiance de 47sv/h.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

14 avril 2015
Fukushima : pas mal de problèmes à Fukushima (à lire tous les 2 ou 3 jours sur mon blog) entre les fuites, les élévations de température, et les robots qui ne supportent pas l'environnement.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

13 mars 2015
Fukushima : une nouvelle fuite d'un bassin de rétention le 11 mars, l'eau se dirige vers la mer, et aujourd'hui Tepco en faisant des sondages, à découvert de l'eau 30 fois plus active qu'au mois de janvier dans les puits près des réacteurs.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

4 mars 2015
Fukushima : suite de l'affaire de l'eau du toit du réacteur 2.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

25 février 2015
Fukushima : l'eau du toit du réacteur 2 coule directement dans la mer depuis 4 ans. Elle est très fortement contaminée en Cs137 et Sr90, Tepco ne l'avoue qu'aujourd'hui.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

22 février 2015
Fukushima : forte contamination dans les eaux du drain.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

20 février 2015
Fukushima : plusieurs nouvelles, entre la contamination des eaux souterraines et les mensonges de la presse nippone, vous avez l'embarras du choix.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

5 février 2015
Fukushima : les retombées de radioactivité ont fortement augmentées en un an et pas l'ombre d'une explication.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

30 janvier 2015
Fukushima : les appareils de mesure de la radioactivité, pour les habitants de la région de Fukushima sont faux de 30 à 40%.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

15 janvier 2015
Fukushima : Tepco a signé un accord pour la fourniture d'un bras robotisé avec la société Kurion. L'objectif reduire les fuites du réacteur numéro 2.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

2 janvier 2015
Fukushima : Tepco va procéder à la radiographie du coeur du numéro 1
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

26 décembre 2014
Fukushima : Tepco a fini la vidange du combustible de la piscine du numéro 4 : UN GROS POINT NOIR EN MOINS
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

22 décembre 2014
Fukushima : Tepco a publié beaucoup de photos du réacteur 1, à voir ci-dessous
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

17 décembre 2014
Fukushima : la radioactivité du tritium près du réacteur N°1 a augmenté de plus de 10 fois depuis cet été
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

7 décembre 2014
Fukushima : le blocage des tranchées est un échec total, après la glace, le béton n'y fait rien non plus
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

1er décembre 2014
Fukushima : la contamination en sr90 augmente sans explication...
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

16 novembre 2014
Fukushima : risque de débordement d'effluents et très forte contamination des effluents en cs137..
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

26 octobre 2014
Fukushima : après le passage du typhon.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

10 octobre 2014
Fukushima : après l'abandon du mur congelé, voilà les analyses d'effluents qui repartent à la hausse.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

25 septembre 2014
Fukushima : plusieurs nouvelles à lire sur le blog, dont la reprise des transferts de combustible de la piscine numéro 4.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

31août 2014
Fukushima : on en sait un peu plus sur l'incident dans la piscine du réacteur 3.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

30 août 2014
Fukushima : un incident (qui aurai pu être grave) dans la piscine du réacteur 3.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

26 août 2014
Fukushima : les déversements sauvages continuent ou échappe à Tepco.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

19 août 2014
Fukushima : installation d'une nouvelle unité de traitement des effluents.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

8 août 2014
Fukushima : déversements massifs d'effluent dans le Pacifique.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

7 août 2014
Fukushima : nouveau record de contamination de l'eau, le 30 juillet c'était le césium, aujourd'hui c'est le tritium.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

5 août 2014
Fukushima : des gros problèmes techniques de décontamination des effluents et des problèmes de santé à évoquer.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

30 juillet 2014
Fukushima : encore un record de battu.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

25 juillet 2014
Fukushima : toujours de l'intox et des mensonges, et le mur de glace ne fonctionne toujours pas.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

21 juillet 2014
Fukushima : les jours se suivent et se ressemblent, toujours des fuites sur la piscine du num 5 et encore des mensonges et de la propagande.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

15 juillet 2014
Fukushima : la propagande (pro-nucléaire) de Tepco reprise dans les médias français.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

7 juillet 2014
Fukushima : une fuite au système de refroidissement de la piscine du num 5, arrêt du pompage, 9 jours pour réparer.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

5 juillet 2014
Fukushima : toujours des problèmes de déchets.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

29 juin 2014
Fukushima : la contamination en tritium bat tous les records.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

20 juin 2014
Fukushima : le chantier de retrait du combustible de la piscine 4 a des problèmes.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

18 juin 2014
Fukushima : les rejets continuent, les protections en glace ne fonctionnent toujours pas etc...
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

29 mai 2014
Fukushima : Tepco a rejeté 641 tonnes d'effluent en mer ce matin.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

27 mai 2014
Fukushima : Tepco fait de plus en plus de bétises, ils ne maîtrisent pas la situation : aujourd'hui vidanges sauvages.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

26 mai 2014
Fukushima : poisson fortement contaminé et fuite dans le réacteur numéro 3.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

22 mai 2014
Fukushima : Tepco a déjà rejeté 561 tonnes d'effluent en mer.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

21 mai 2014
Fukushima : Tepco a commencé les rejets en mer.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

20 mai 2014
Fukushima : tous les systèmes de décontamination de l'eau sont en pannes.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

18 mai 2014
Fukushima : le retrait des combustibles continue.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

13 avril 2014
Fukushima : la pagaille continue.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

12 avril 2014
Fukushima : IRRESPONSABLE rejet direct d'effluents radioactifs dans le pacifique.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

9 avril 2014
Fukushima : le retrait des combustibles continue, mais Tepco a découvert de grosses fissures sur les dalles qui doivent supporter les réserves d'eau contaminé.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

4 avril 2014
Fukushima : la panne du système de décontamination de l'eau ne fonctionne pas et les propblèmes de contamination augmentent.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

2 avril 2014
Fukushima : les travaux de retrait du combustible de la piscine N°4 ont repris.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

27 mars 2014
Fukushima : la grue de retrait du combustible de la piscine N°4 est en panne,sans raison apparente.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

23 mars 2014
Fukushima : nouvelles fuites et beaucoup de problème avec l'information.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

19 mars 2014
Fukushima : une conférence d'Arnie Gundersen expliquant pourquoi l'accident était évitable.
La vidéo sur mon blog de Fukushima

17 mars 2014
Fukushima : nouveau point sur le retrait des barres de combustibles (502) de la piscine n°4.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

15 mars 2014
Fukushima : des trous dans le toit du numéro 1 et de l'eau très fortement contaminée s'échappe.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

9 mars 2014
Fukushima : le retrait des barres a repris. Mais d'autres incidents, liés à l'incompétence des ouvriers et tecniciens et à la grande difficulté de travailler en zone très radioactive, ont eu lieu.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

8 mars 2014
Fukushima : chronique d'un désastre.
A voir sur mon blog ou encore demain matin, en rediffusion sur ARTE, une vidéo reconstituant les premières heures de la centrale après le tremblement de terre du 11 mars. la vidéo sur mon blog de Fukushima

6 mars 2014
Fukushima : les scandales continuent : des SDF pour la décontamination, on apprend que Tepco a coupé le cable d'alimentation du système de refroidissement de la piscine de l'unité 4.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

26 février 2014
Fukushima : les scandales continuent : retour des habitants en zone contaminée, les ouvriers toujours exploités et mal suivis du point de vue santé.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

18 février 2014
Fukushima : 352 barres de combustibles retirées de la piscine du numéro 4 sur les 1533.
Des photos et/ou vidéos sur mon blog de Fukushima

16 février 2014
Fukushima : il n'y a plus de bonnes nouvelles, on découvre tous les jours les mensonges de Tepco.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

28 janvier 2014
Fukushima : l'absence de nouvelle ? ce n'est pas parce que cela va mieux, bien au contraire, mais parce que j'étais absent.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

7 janvier 2014
Fukushima : la censure internationale de plus en plus pressante sur le nucléaire, GRAVE.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

6 janvier 2014
Fukushima : les scandales continuent, les travailleurs ne touchent pas leur prime, d'autres doivent rembourser.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

2 janvier 2014
Fukushima : le scandale des travailleurs du nucléaire.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

29 décembre 2013
Fukushima : les paniers de combustible de la piscine n°4 sont fissurés.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

28 décembre 2013
Fukushima : la contamination béta augmente encore, 1.900.000.000 Bq/m3
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

20 décembre 2013
Fukushima : 88 barres ont été retirés de la piscine n°4.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

16 décembre 2013
Fukushima : nouvelles fuites vers l'océan.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

15 décembre 2013
Fukushima : une contamination très importante dans un caniveau de l'unité 2.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

12 décembre 2013
Fukushima : une pensée pour tous les décontamineurs japonnais.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

7 décembre 2013
Fukushima : une étude très poussée du CEA sur les contaminations de l'accident.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

27 novembre 2013
Fukushima : la récupération de l'eau ayant fuit pose des problèmes.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

25 novembre 2013
Fukushima : modification et nouvelles photos sur mon blog.
Des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

20 novembre 2013
Fukushima : les travaux de retrait des combustibles de la piscine du numéro 4 ont commencé.
Les explications et des photos et vidéos sur mon blog de Fukushima

3 novembre 2013
Fukushima : les ouvriers sont très irradiés et plus de 4% dépassent les limites autorisées.
Les courbes et explications sur mon blog de Fukushima

19 octobre 2013
Fukushima : à la suite du typhon, la contamination de l'environnement augmente.
La radioactivité ? des eaux souterraines multipliée par 6 557 après le passage du typhon : 400 000 000 Bq/m³ - record absolu.La radioactivité ? et celle du tritium des eaux souterraines proches de la citerne des 300 m³ a franchi un palier après le passage du typhon.
Les rejets dans l'océan en moins d'une semaine est 2400 m3, affolant, cela donne l'impression (mais on le savais déjà) qu'il n'y a aucune maîtrise de la situation, et personne ne dit rien, les médias occidentaux et français en particulier sont muets. Pour les détails, voir les sources d'informations ci-dessus.

10 octobre 2013
Fukushima : dans la lignée de l'article ci-dessous, il ne faut pas oublier.
A voir une vidéo sur mon blog de Fukushima : Informations importantes sur la désinformation au Japon et dans le monde entier, Akio Matsumura (diplomate) tire la sonnette d'alarme devant la passivité des peuples et des gouvernements.

2 octobre 2013
Fukushima : il faut que cela se sache : il y a beaucoup de malade au Japon.
Voici un extrait de la lettre d'une mère de famille aux autorités sanitaires de l'ONU :
[...] 2 ans après l’accident, la santé de tous les membres de ma famille s’est détériorée en même temps. Nous avions en permanence la gorge pleine de glaires , nous ne pouvions arrêter une toux sèche [...] Le médecin n’a pas su nous indiquer la cause de ces symptômes. Il a dit qu’il a beaucoup de patients avec de tels symptomes sans cause décelable. Mon enfant a commencé à se plaindre de douleurs dans les os du pied; et j’ai entendu que beaucoup d’adultes et d’enfants ont le mêmes douleurs [...]

Personellement j’ai des douleurs osseuses [...] Ensuite, mon fils et moi avons continué d’avoir des nausées et des maux de tête. La tension artérielle de mon fils a baissé et il a du sang dans les urines.
Ma famille a quitté Fukushima en juillet. Un mois après nous allions mieux.
[...] il y a une forte augmentation de gens qui ont ces mêmes symptômes. De plus en plus d’enfants ont des saignements de nez prolongés [... ] il y a de plus en plus de gens qui meurent d’infarctus du myocarde aigu. [...]
Enfants et adultes ont souffert énormément.[...]

Publié: Le 27 Septembre 2013 Par ENENews

26 septembre 2013
Fukushima : Tepco savait, mais n'a rien dit et ne dit toujours rien.
Tepco avait tous les détecteurs dans le rouge bien avant les explosions en mars 2011 et ont délibérement rien fait et surtout rien dit. Les relâchements n'était pas de la vapeur, mais des gaz radioactifs (essentiellment du césium 137). Le détail des analyses des différents compteurs ici Comme les vents, avant les explosions étaient tournés vers le sud, des grandes parties de Tokio sont très contaminées.

22 septembre 2013
Fukushima : Tepco continue de mentir.
Tepco, l’opérateur du site de Fukushima, avait volontairement négligé la gestion des eaux contaminées dès le mois de mai 2011, pour des raisons financières et boursières. Le gouvernement de l’époque aurait avalisé la situation. Lire l'article sur mon blog

7 septembre 2013
Fukushima : les fuites d'eau contaminée ne sont toujours pas résolues et pose un véritable problème technique à Tepco.
Après avoir nié les problèmes, Tepco admet être dépassé (la dernière fuite, en terme de rejets, devrait être considéré comme un incident de niveau 5 ou 6 sur l'échelle de gravité). Des organisations, telle que l'ACRO, tiennent à jour les informations et sont disponibles sur leur site ici. Et pendant ce temps, que fait la France en terme de sécurité ???

26 août 2013
Fukushima : le dernier point sur la catastrophe de Hiroaki Koide, un scientifique japonnais.
La deuxième intervention du Symposium de New York sur Fukushima est celle de Hiroaki Koide (
ce symposium a eu lieu en mars, mais nous disposons seulement aujourd'hui des traductions). Depuis plus de 40 ans, ce scientifique japonais n'a cessé de lancer des avertissements sur les dangers de l'énergie nucléaire. Deux ans et demi après le début de la catastrophe de Fukushima, l’électricien Tepco et l’état japonais sont totalement démunis devant l’eau radioactive se déversant en continu dans l’océan Pacifique et ce simple aveu d’impuissance face à l’horreur nucléaire donne ainsi raison à son combat. Beaucoup de nouvelles images et informations sur le blog de Fukushima (en août 2013).

20 août 2013
Fukushima : pas de bonnes nouvelles, mais comment pourrait-il en être autrement.
La fuite d'eau contaminée dont on parle dans les médias depuis quelques jours, c'est vraiment l'arbre qui cache la forêt. De nombreux témoignages finissent par sortir et montre que Tepco, ne maîtrise toujours rien et cache depuis deux ans maintenant la réalité aux politiques japonnais d'abord et au reste de la planète ensuite. Comment dans le cas d'une telle catastrophe, une autorité internationale ne peut pas prendre le contrôle ? Tepco est dans l'incapacité de financer, en plus des travaux sur la centrale elle-même, mais l'impact sur l'environnement. Il refuse l'aide concrète extérieur. Je suis bien placé pour le savoir, une mission d'industriels français, dont je connais l'un des membres, s'est fait jeter l'année dernière. On va laisser faire cela encore longtemps, alors que de nombreuses voix japonnaises demandent de l'aide. Des infos et des images sur le blog de Fukushima (
en août 2013).

3 août 2013
Fukushima : le bilan d'impact environnemental par l'IRSN.
Ci-dessous un extrait qui me choc (je souligne les deux passages) et la France ferait pareil en cas d'accident, on nous prépare psychologiquement :

Extrait du Rapport IRSN PRP-CRI-2013-00038 Pour lire et charger le document
Gestion post-accidentelle de l’accident de Fukushiùa-Daiichi du 29 juillet 2013

1.2.2 LES INDICATEURS RETENUS POUR LA DEFINITION ET
L’EVOLUTION DU ZONAGE
La délimitation de la « zone d’évacuation délibérée » a été faite sur la base d’un indicateur exprimé en dose efficace (corps entier) due à l’exposition externe au rayonnement ambiant. Le niveau de référence retenu au Japon est de 20 mSv appliqué à la dose prévisionnelle calculée pour la première année après l’accident. Le choix de cette valeur par les autorités japonaises découle des recommandations de la CIPR (commission internationa le de protection radiologique) pour la protection des populations en situation d’urgence radiologique et post-accidentelle. Les directives du gouvernement central étaient de laisser les gouvernements municipaux fixer les valeurs opérationnelles (en débit de dose ambiant) pour l’identification des « points chauds », sur la base d’une dose prévisionnelle de 20 mSv/an. Ces valeurs opérationnelles ont pu différer selon les
communes et ont même pu varier dans le temps selon les scénarios d’exposition pris en compte par ces municipalités. Ainsi, pour la commune de Date, le seuil choisi était de 3,2 µSv/h en juin et 3,1 µSv/h en juillet. Pour la commune de Minamisoma
, le seuil était de 2 µSv/h pour les habitations où résidaient des femmes enceintes ou des enfants.

Ce niveau retenu par les japonnais correspond au niveau d'exposition des travailleurs et non pas du public, mais cette modification a permis aux autorités japonnaises de maintenir dans des zones contaminées beaucoup de monde. Cela ne veut pas dire que l'on est condanné, mais que l'on doit être suivi médicalement, deux fois par an avec port de dosimètre etc. ce n'est pas le cas du public.

20 juillet 2013
Fukushima : des problèmes de fuite de vapeur sur le réacteur num 3.
C'est Tepco qui en fait l'annonce le 18 juillet et minimise l'impact et la cause, d'après Tepco ce serait de l'eau de pluie qui s'évapore. Pour un réacteur soi-disant arrêté à froid (~ 40°) il est consternant de voir que le mensonge est toujours de mise. À ma connaissance, pour faire de la vapeur, il faut plus de 100°. Cette vapeur s'échappe du bâtiment réacteur. Des infos et des images sur le blog de Fukushima (
en juillet 2013).

20 juin 2013
Fukushima : de gros problèmes de contamination des nappes phréatiques.
C'est TEPCO qui annonce ce matin la contamination des nappes phréatiques par du tritium (100 fois au-dessus de la norme) du Strontium 90 plus de 1000 fois la norme et la centrale continue de rejeter en mer des effluents, un véritable cauchemar pour les pêcheurs, à lire ici C'est 940 tonnes d'eau contaminée qui ne sont pas récupérées par jour en vue de leur traitement partiel et stockage.

19 juin 2013
Fukushima : des preuves en images que les réacteurs 1 et 2 avaient des problèmes avant le tsunami.
De nouvelles vidéos mettent en évidence d'importantes fuites de vapeur sur les réacteurs 1 et 2 avant l"arrivée du tsunami et donc TEPCO a encore menti sur l'origine de l'accident. La rupture de confinement était bien présent avant la panne générale provoquée par l'innondation, à voir ici Il s'agit d'une vidéo qui peut, peut-être, être censurée comme beaucoup d'autre, alors si vous ne pouvez pas la voir à l'adresse ci-dessus, je me la suis procurée et je peux vous l'envoyer.

14 juin 2013
Fukushima : après l'eau, ce sont les déchets solides (la terre) qui posent de gros problèmes...
Les sacs de déchets s'empilent n'importe où, des photos impressionnantes à voir ici, comme par exemple le stade de base-ball de Fukushima transformé en stockage nucléaire, dans de simples sac en plastique, ce n'est pas sérieux...

11 avril 2013
Fukushima : toujours des fuites d'eau contaminée...
Ce matin, l'IRSN publie un nouveau rapport sur les fuites d'eau radioactive de Fukushima, elle relativise les quantités mises en jeu, mais si on sait lire entre les lignes, le rapport est quand même pessimiste dans la mesure où il reconnait que Tepco ne met pas tous les moyens nécessaires pour venir à bout de ces problèmes.
Au cours de mes lectures sur ce drame, je trouve un nouvel article du Monde qui publie un récit de voyage dans la zone interdite de Janick Magne, que vous pourrez lire ici ou . Il attire l'attention sur le fait (gravissime) que les autorités japonnaises, non contente d'avoir dramatiquement relevé les normes d'exposition des personnes, distribuent aux habitants et visiteurs des dosimètres truqués qui ne donnent pas les bonnes valeurs, il y a un facteur 2 d'erreur.

7 avril 2013
Fukushima : nouvelles fuites d'eau contaminée...
Au moins 120 tonnes d’eau radioactive auraient fui dans la nuit de vendredi à samedi et un autre réservoir aurait également des problèmes. Selon Tepco, ce n’est pas grave car cette eau ne rejoindrait jamais la mer… En France, ce serait un scandale, au Japon, ce n’est pas grave. De l’eau hautement radioactive dans le sol, après une catastrophe nucléaire, ce serait acceptable. Le Monde parle d’un « incident ». En fait, c’est une contamination éternelle pour ce sol, mais à force d’entendre des choses horribles, se pourrait-il que l’on s’y habitue et que l’impensable devienne tolérable ? Les plans et photos des installations.

4 avril 2013
Fukushima : Tepco va rejeter massivement des effluents dans la mer du Japon...
Les traitements de ces effluents sont très partiels (informations), beaucoup de radionucléïdes passent à travers et les stockages sont pleins. Cela va venir se rajouter à la contamination déjà très forte de la mer autour de Fukushima.

20 mars 2013
Fukushima : un documentaire d'ARTE, pas très objectif
Pourtant très bien documenté sur les problèmes techniques, le documentaire ne fournit aucune image des explosions ! Ce point est loin d’être anodin, mais fait partie d’une stratégie de non communication d’images sensibles. En effet la comparaison des explosions des unités 1 et 3 démontre très clairement que les explosions ne sont pas de même nature. Cacher ces vidéos revient à faire de la désinformation, c’est très grave.
A voir en trois parties sur YouTube :

vidéo 1

vidéo 2

vidéo 3

19 mars 2013
Fukushima : nouvel incident grave à la centrale qui est privée de courant depuis hier en fin d'après-midi
Cela veut dire que le système de refroidissement des piscines et des coeurs est arrêté. La remontée des températures dans la piscine critique du numéro 4, n'est que de 0,3° par heure, ce qui veut dire qu'il faut impérativement trouver une solution avant 4 jours. Fukushima Diary relève avec justesse ce que nous avions déjà dénoncé en juillet 2012 : il n’existe toujours pas de système de secours de refroidissement à Fukushima Daiichi, 2 ans après le début de la catastrophe !

13 mars 2013
Fukushima : nouveau scandale avec les déchets radioactifs de la décontamination
Selon Shogo Domae, c’est la pègre qui est à l’origine de ce nouveau scandale. Les yakusas auraient ainsi saisi le marché de la décontamination sans obligation de suivre les règles de sécurité élémentaires concernant les déchets radioactifs. On retrouve ce genre de sacs partout : dans les jardins des particuliers, dans les fossés, dans les montagnes ou en bordure de rivière. Ainsi, le gouvernement qui n’a aucun moyen de gérer cette crise, laisse faire ces pratiques maffieuses : officiellement, la décontamination a lieu, mais officieusement, on permet des absurdités. Les déchets radioactifs issus de la décontamination sont balancés dans la nature sans aucun contrôle, c’est le grand n’importe quoi !
Non seulement le plus grand pollueur du monde, Tepco, n’a pas été poursuivi pour son abominable crime, mais la maffia japonaise se fait de l’argent avec une décontamination bâclée et totalement inefficace. Le gouvernement a promis 9 milliards d’euros sur 3 ans pour la décontamination…

Selon une information rapportée par Canal+, une digue située à une vingtaine de kilomètres au sud de la centrale de Fukushima Daiichi, a été colmatée avec des sacs remplis de déchets radioactifs. Une nouvelle fois, il est mis en évidence que la gestion des déchets radioactifs au Japon est totalement absurde. La moindre tempête disséminera à nouveau la radioactivité collectée dans ces sacs.

12 mars 2013
Fukushima : le film de Alain de Halleux sur la vie au Japon après la catastrophe
Voici les adresses des films de Alain de Halleux sur Welcome to Fukushima, puisque la télévision française a censuré la diffusion, il a été divisé en 4 parties :

vidéo 1
vidéo 2
vidéo 3

vidéo 4

20 février 2013
Fukushima : 1er cas avérés de cancer de la thyroïde chez les enfants de Fukushima
Le cancer de la thyroïde est un cancer habituellement rare, de l’ordre de 1 à 3 pour 1 million chez les enfants japonais. Du coup, l’information annonçant qu’un cancer de la thyroïde a été détecté et soigné chez 3 enfants de la préfecture de Fukushima ne passe pas inaperçue, d’autant plus que 7 autres sont soupçonnés.

Pas même deux ans après la catastrophe, les terribles effets de l’iode 131 sont déjà là. Lire l'article

19 janvier 2013
Fukushima : la contamination de la mer
Radioactivité record sur un poisson pêché près de Fukushima, lire l'article du Monde

6 janvier 2013
Fukushima : les médias se taisent, il faut le courage de certains hommes pour nous faire partager leur expérience et nous rafraîchir la mémoire sur ce drame épouvantable.
Alain de Halleux, est un de ces hommes, si vous avez manqué, sur ARTE, sont premier documentaire sur les enfants de Fukushima, il est visible ici. Ce sont 8 petits documentaires de 8 minutes chacun qui ne vous laisseront pas indifférent. Voici l'introduction d'Alain :

« Crêperie Bretonne », c’est écrit sur la devanture de ce petit établissement à Sasazuka, un quartier de Tokyo calme et résidentiel. David est Breton. Avec sa femme Eiko, cela fait 5 ans qu’ils travaillent dur pour développer leur affaire. Et ça commençait à bien marcher. Mais ils ont pris une décision très lourde : partir du Japon. Leur fille Yuna a quatre ans. Eiko et David ne veulent pas jouer à la roulette russe. Si le problème n’était que la radiation, cela serait encore gérable. Tokyo n’est pas Fukushima. Certes certains quartiers sont contaminés, mais la plupart sont sains. Ce qui les a vraiment décidé à tout abandonner c’est surtout la façon dont le gouvernement gère la situation. Les produits alimentaires sont mal tracés. On parle de répartir de façon « équitable » les déchets de la centrale et des travaux de décontamination un peu partout au Japon, y compris dans la baie de Tokyo. Le pays ne semble pas avoir compris que la cinquantaine d’autres réacteurs sont autant de dangers potentiels. En 2007, suite à un tremblement de terre, la centrale de Kashiwazaki-Kariwa avait déjà fait trembler le Japon. Des fuites importantes de liquide radioactif avaient polluées la mer. Eiko m’a fort éclairé sur le « politiquement correct » au Japon. Il est si difficile dans cette culture d’exprimer des opinons qui vont à l’encontre de celle qui domine. On passe alors très vite pour un traître ou un rebelle. Peut-être cet accident est-il l’occasion pour les Japonais de prendre conscience que chacun se forge son destin, que chacun doit marquer l’Histoire de sa petite pierre en cherchant à élaborer son propre rapport au monde, mais cela ne vaut-il pas également pour nous.

26 décembre 2012
Fukushima : après le tremblement de terre du 15 décembre, on découvre des fuites.
à lire ici

6 novembre 2012
Fukushima : des images impressionnantes de l'unité n°1, prises et publiées par Tepco fin octobre.
Grâce à un ballon, Tepco a réussi à photographier et filmer l'intérieur de l'unité 1, à voir ici. Ce n'est pas s'en me rappeler mes visites dans l'unité 4 de Tchernobyl. Et pendant ce temps l'ATSR et AREVA continuent de parler de l'incident de Fukushima.
A noter que sur la page de Tepco (ci-dessus) d'autres vidéos spectaculaie sont à voir, entre autre celle du 2 novembre où les opérateurs continuent de vider les barres de combustible de l'unité n°4 (belles images), ainsi que l'ouverture du coeur de cette même unité début octobre, mais attention, il s'agit de Fukushima Daini pas Daishii.

1er octobre 2012
Fukushima : le début d'une traduction en français du rapport d'expert japonais.
Les pages 78 à 82, reportant les réunions qui se sont tenues du 16 mai au 9 juin 2012, sont aussi intéressantes que les précédentes, en particulier avec les témoignages de Naoto Kan et Masataka Shimizu, respectivement Premier Ministre du Japon et président de Tepco au moment de la catastrophe. Pour lire ce document.

15 août 2012
Fukushima : plusieurs voies s'élèvent pour une révision de l'échelle INES.
L'échelle INES, ne rend pas compte de la réalité de l'accident de Fukushima, car il ne s'agit pas d'un accident majeur de niveau 7, mais de 3 simultanés, avec 3 termes sources, etc. voir la comparaison sur cette page.

16 juillet 2012
Fukushima : nouvelles publications de l'IRSN sur l'évolution de la contamination de la mer et des aliments.
Attention, l'IRSN fait un bilan, mais des données envoyées par TEPco, (alors a prendre avec des pincettes). On apprend que la contaminatioon par les césiums diminue grâce à la dilution dans un premier temps, mais plus inquiétant, cette diminution stagne, ce qui signifie qu'il y a des apports nouveaux contrairement à ce qu'affirme TEPco sur la maîtrise de leurs rejets. Le rapport complet.

29 juin 2012
Fukushima : pas sortie de l'auberge, mais on le savait, alors des interrogations sur les travaux des liquidateurs et sur la résistance du bâtiment de l'unité 4.
Une manip du 26 juin (la vidéo complète sur le site de TEPco) de l'inspection du tor de suppression de l'unité 1. Sans explication, on ne comprend pas grand chose, malgré la bonne qualité des images, mais vous trouverez toutes les explications en cliquant sur le liens du site gen4

8 juin 2012
Fukushima : encore des problèmes.
A lire, l'article du correspondant du monde à Tokio dans le journal d'hier, daté du 8 juin : rien n'est résolu, et les problèmes de la piscine de combustible du réacteur n°4 sont vraiment dramatiques en cas de nouveaux tremblements de terre. A lire ici
D'autre part, pour ne pas oublier, comme voudrait nous le faire croire les médias occidentaux, je vous invite à regarder ce cours reportage d'Alain de Halleux qui tourne un film sur Fukushima et dont le bouclage du budget pose problème.

28 mai 2012
Fukushima : ce n'est pas une surprise, mais rien n'est résolu.
Il faut croiser les doigts car avec le moindre tremblement de terre ou autre accident, la catastrophe rebondirai, en effet, la couverture du N°1 est une simple tente, le N°4 se fissure et le déchargement de la piscine ne sera pas opérationnel avant 2013. Quant aux deux autres, TEPCO est toujours à la recherche du corium.
Le refroidissement externe fonctionne avec des hauts et des bas et de temps en temps, lors de panne, des rejets dans l'environnement et la mer en particulier sont effectués.
Pour les déchets flottants dans le pacifique, une masse impressionnante s'approche des côtes de Californie. Tout n'est pas contaminé, mais pas mal d'activité tout de même pourrai s'échouer sur les plages.
QUANT AUX MÉDIAS EUROPÉENS ET PARTICULIÈREMENT FRANÇAIS? C'EST SILENCE RADIO ? IMPENSABLE.

6 mai 2012
Fukushima : on s'y attendait, toutes les centrales nucléaires du Japon sont à l'arrêt.
Depuis samedi dernier, le parc nucléaire japonais ne compte plus aucun réacteur nucléaire en service, car le dernier, l'unité 3 de la centrale de Tomari (Hokkaido, nord)- va subir comme la plupart, un arrêt pour raison de maintenance. Situation inédite. Cette récente opération va provoquer l'arrêt de la production électrique d'origine nucléaire dans l'archipel pour une durée indéterminée. Le parc nucléaire nippon comptabilise à ce jour 50 réacteurs tous à l'arrêt depuis la suppression administrative des 4 unités de Fukushima. L'électricien Tepco et le gouvernement japonais estiment a 40 ans, le nombre d'années qu'il faudra pour démanteler les 4 unités de la centrale nucléaire de Fukushima, avec des procédés encore non conçus.

29 avril 2012
Fukushima : Tepco ne maîtrise rien
A lire dans "Challenges" de cette semaine, une interview du directeur du Directoire d'AREVA, Luc Oursel, en résumé, Tepco ne maîtrise rien...

5 avril 2012
Fukushima : importante fuite d'eau très radioactive dans la mer
Tepco vient de signaler qu'une fuite a touché durant la nuit du 4 au 5 avril le circuit de décontamination et entraîné la dispersion de 12 tonnes d'eau hautement radioactive ; une grande partie de cette eau se serrait déversée dans l'océan en remontant un fossé de drainage. Cette eau présenterait une concentration très importante en Strontium et se serait écoulée depuis l'un des milliers de réservoirs d'eau contaminée stockés sur le site. Il y a environ une semaine, une fuite située au même niveau avait provoqué un incident similaire qui s'était toutefois limité à 80 litres. Il n'est guère étonnant que, sur un circuit de traitement extrêmement long et comportant probablement plusieurs milliers de raccordements, de tels incident se produisent régulièrement. Tepco enquête actuellement sur les causes de l'incident et la quantité exacte de contamination qui se serait déversée dans la mer.

16 mars 2012
Fukushima : 1 an après
Publication du rapport de l'IRSN "Fukushima 1 an après", à lire ici. Dès la première page, l'IRSN est obligé de faire un constat de faiblesse dans l'information :
"Sur la base des informations disponibles, une première analyse de l’enchaînement des événements est présentée. Il est à noter qu’un an après l’accident, le déroulement complet de la séquence échappe encore à la compréhension précise." Est-ce bien raisonable un tel constat. Je ne suis pas loin de penser que ça arrange bien les autorités françaises de rester dans l'ignorance pour nous faire oublier les risques terribles de cette industrie si on fait n'importe quoi.

7 mars 2012
Fukushima : les vidéos d'Alain de Halleux sont sorties
En avant première, Allain de Halleux a publié ces vidéos sur le blog d'ARTE. Elles sont visibles à cette adresse http://fukushima.arte.tv/#!/4883
L'IRSN publie également un point complet sur la contamination de la mer et du Japon. Les chiffres sont astronomiques. Pour voir la vidéo de la simulation de la contamination de la mer, ici. C'est une animation en .pps à voir avec le lecteur powerpoint. Je vous invite également à lire le rapport complet sur l'état des centrales et la contamination terrestre, ici. C'est un .pdf à lire avec Acrobat.
C'est un peu choquant pour moi, de lire ces bilans, sans un mot sur les souffrances des familles japonnaises. Une conclusion importante a tirer, c'est qu'en cas d'accident nucléaire, le plus gros danger est dans les premiers jours. Je ne minimise pas les risques à long terme bien sûr, mais la contamination est plus ou moins fixée, alors que dans les premières heures, c'est l'horreur. Il n'y a qu'a réfléchir sur l'énormité des chiffres officiels donnés, par exemple pour la contamination de la mer, c'est 27 suivi de 15 zéros Bq qui ont été relâchés dans les 2 premières semaines, rien qu'en césium 137 et il y en a pour 300 ans a s'en débarrasser.
A voir le reportage d'Arte d'hier soir qui fait le point sur les mensonges des autorités et des médias, 1 an après la catastrophe.

29 février 2012
Fukushima : une vidéo de la télévision suisse à voir
Dans l’émission « Mise au point » du 26 février 2012, Pierre-Olivier Volet présente un reportage de Georges Baumgartner qui a pu retourner sur les lieux de la catastrophe.
Il nous parle sans langue de bois de la collusion des opérateurs et des autorités de surveillance.
A voir en cliquant sur ce lien : http://www.rts.ch/video/emissions/mise-au-point/3812588-fukushima-un-an-apres-georges-baumgartner-a-pu-retourner-sur-les-lieux-de-l-accident.html
Même sans les commentaires (en français), les images sont frappantes et devraient inspirer nos politiques sur les risques démesurés que fait peser cette industrie, si l'on ne veut que faire du fric avec l'électricité.

24 février 2012
Fukushima : beaucoup et même beaucoup plus de nouvelles contradictoires
Au début de la crise, il y a bientôt un an, nous n'avions pas d'infos, mais maintenant les nouvelles sont très contradictoires et comme souvent, les vrais nouvelles sont noyées dans des discours fumeux très pénibles à suivre, Messieurs les "anti-touts", de grâce contentez-vous des faits, c'est suffisant.

9 février 2012
Fukushima : l'IRSN publie un nouveau compte-rendu avec une annonce inquiétante, la température du réacteur numéro 2 a augmenté depuis début février de 20°C, rappel la limite fixée par les autorités doit être inférieur à 100°C. Pas de changement dans les autres unités.
Pour lire l'article complet

4 février 2012
Fukushima : on dispose d'une vidéo prise dans l'unité 2
Elle a été mise en ligne sur YouTube par un japonais. Vous pouvez la visualiser ici. C'est l'endoscopie de l’enceinte de confinement de l’unité 2 le 19 janvier 2012
On a voulu nous faire croire que Tepco recherchait un corium, mais en fait là où la caméra est passée, il n’était pas possible de le voir étant donné que le support de la cuve empêchait sa vision. L’endoscopie du drywell était plutôt destinée à voir l’état des structures et le niveau de l’eau de refroidissement.
Les vidéos sont impressionnantes car elles visualisent la radioactivité, comme un spectacle maudit.

1er février 2012
Fukushima : des informations données par Tepco
Le 28 janvier TEPCo publie une série de photos de fuites de ses installations de traitement de l'eau. D'abord au niveau d'une valve d'une unité de déminéralisation, puis une valve au niveau d'une pompe d'injetion et d'une autre valve. TEPCo pense que c'est dû au gel et veut isoler tous ses tuyaus d'ici la fin février.
TEPCo a aussi mis en ligne des photos de l'inspection des installations suite à la demande des autorités de sûreté.

Le 29 janvier, ce sont pas moins de 14 fuites dues au gel (-8°C le matin) découvertes par TEPCo ces derniers jours. Le froid et le gel sont pourtant habituels dans cette région du Japon... Près de 8 tonnes d'eau aurait fui en tout, dont 7 du réacteur n°6.
La liste des 14 fuites est ici et le plan du site avec leur localisation, le tout en anglais.

8 janvier 2012
Fukushima : un petit clin d'oeil du soleil
Sur la photo ci-dessous, le soleil nous montre en ombres chinoises, les caches-misères que construisent Tepco pour donner une apparence de maîtrise de la situation. A voir d'autres photos sur ce site japonais très bien renseigné.

30 décembre 2011
Fukushima : on n'est pas au bout de nos peines
Des témoignages de plus en plus concret, montrent toutes les erreurs commisent par les techniciens de Tepco avant et pendant le tsunami.

27 décembre 2011
Fukushima : pendant que les autorités se congratulent, les japonais souffrent dans leur chair
Des témoignages poignants et des informations sur le blog de Fukushima. Plus langues de bois tu meurs, les autorités japonaises, encore elles, ont abaissé les seuils de contamination, a priori ce devrait être une bonne nouvelle, mais en faite, elles (les autorités) ont déplacé le problème en rendant responsable de ces nouvelles normes, non plus l'état, mais les autorités locales qui n'ont AUCUN moyen de faire face aux mesures, je le disais bien c'est de l'hypocrisie pure et dure. Cette information est du 25 décembre, on peut la lire sur GEN4

17 décembre 2011
Fukushima : Tepco et le gouvernement japonais décrète l'arrêt à froid des réacteurs accidentés
Pour moi cela ne veux rien dire de concret, ok les réacteurs se maintiennent aux environs de 100°c grâce au système de circulation de l'eau. Mais, normalement, cela veut dire que l'on peut faire des travaux de maintenance près du réacteur, or l'ambiance est telle qu'il est impossible de s'approcher des coeurs, ceux-ci ayant fondus et percés la cuve. En un mot c'est une étape administrative qui est franchie, mais en aucun cas un retour à la normale. Vous pouvez lire cet article (en japonais mais traduisible par des outils), cela confirme ce que je disais plus haut, l'intervention dans les bâtiments est tout à fait impossible. Je vous recommande aussi de cliquer sur ce liens, un monsieur tout le monde japonais fait des mesures de radioactivité en proche banlieue de Tokyo et ça "crache" 2.35 microSievert/h dans le caniveau devant des bureaux de TEPCO. Pourra-t-on encore longtemps faire l'autruche !!! La vidéo est en anglais, mais le cinéaste parle doucement et avec son accent on comprend facilement. Si vous avez des questions, vous pouvez me les poser soit dans le livre d'or, soit par courriel (sur la page précédente).

15 décembre 2011
Fukushima : de nouveaux tremblements de terre
7 en une semaine et Tepco publie des photos de ses installations de stockage de déchet qui se trouvent un peu chahutée par les secousses. Rien de dangereux a priori, mais compte tenu de l'ambiance, il ne doit pas être facile de faire le ménage. Les photos sont là.
Sur cette page, vous trouverez une compilation de beaucoup de liens qui parlent de Fukushima, cependant il vous faudra faire le tri entre toutes ces informations brutes car il y a aussi les sites franchement antinucléaires et malheureusement pas toujours objectif, même si personnellement je suis pour un abandon progressif maintenant. (voir au-dessus le lien vers cette page)

8 décembre 2011
Fukushima : la polution traverse le Pacifique et sera bientôt sur les côtes américaines
Sans cautionner, le titre de ces articles, il y a un réel problème avec les débris du tsunami qui ont, maintenant dépassé le milieu du Pacifique et qui sont très polluants. Lire l'article japonnais (en anglais) ou sa traduction (en français) sur un site (!)

6 décembre 2011
Fukushima : des images qui rappellent Tchernobyl
A voir sur cette page , on est frappé par les ressemblances.

4 décembre 2011
Fukushima : précision sur l'incendie près de l'unité 3
Il semble bien qu'il ne s'agisse pas d'un incendie, puisqu'il n'y a aucun rejet et le même phénomène lumineux a été constaté plusieurs autres fois. Tous les détails ici en date du 4 décembre

2 décembre 2011
Fukushima : incendie près de l'unité 3
Lire l'article sur le blog de Fukushima en date du 2 décembre et visionner la vidéo ici encore des infos à confirmer

26 novembre 2011
Fukushima : la santé des japonais se dégrade très vite autour de Fukushima
L'OMS est toujours aussi muette sur le sujet, bloquée par son accord avec l'AIEA, elle devient complice d'assassinat. Vous pouvez lire et voir des vidéos sur le sujet de la santé sur le blog de Fukushima à la date du 25 novembre. D'autre part, même TEPCO ne peut nier les morts parmi les liquidateurs, 4 officiels depuis le début des travaux, mais plus grave, grâce à la sous-traitance, dont les papiers disparaissent mystérieusement, les statistiques des problèmes de santé des ouvriers sont complètement faux comme à Tchernobyl. C'est un SCANDALE de plus. Quant au présentateur vedette de la télévision japonaise, Norikazu Otsuka, qui mangeait des produits irradiés devant les caméras « pour montrer leur innocuité », a dernièrement été diagnostiqué par son médecin comme ayant contracté une leucémie aiguë.

18 novembre 2011
Fukushima : conséquence et impact sur le nucléaire en France
L'ASN a remis ses conclusions du groupe d'experts permanent suite aux travaux de l'IRSN, principales conclusions ici, avec les liens pour le rapport original.

11 novembre 2011
Fukushima : des excursions de criticité ?
La physique nucléaire n'est pas chose aisée, la présence des radionucléïdes du xénon (en petite quantité) peuvent aussi s'observer comme un processus de décroissance des éléments lourds comme le plutonium et le curium. Les explications à lire ici

10 novembre 2011
Fukushima : la vie des japonais est un enfer
Détails à lire sur ce blog, le gouvernement japonais continue de relever les normes, y compris pour l'eau et les aliments... de la folie pour la population.

3 novembre 2011
Fukushima : des excursions de criticité sont avérées ?
Comme promis hier, voici d'autres informations sur la poursuite de réactions en chaînes dans le réacteur numéro 2. Les détails à lire ici, j'approfondie la question

2 novembre 2011
Fukushima : une nouvelle pas rassurante aujourd'hui
Des gaz radioactifs auraient été détectés dans un réacteur de la centrale nucléaire accidentée.
Sept mois après, le tsunami menace encore le Japon. Tepco, exploitant de la centrale de Fukushima, a annoncé mercredi qu’une nouvelle réaction de fission nucléaire pourrait s’être produite dans le réacteur numéro deux de la centrale, gravement endommagé lors du séisme et du tsunami géant du 11 mars. L’opérateur a donc commencé à injecter dans ce réacteur un mélange d’eau et d’acide borique, une mesure de précaution selon Tepco.
"Nous ne pouvons pas écarter la possibilité d’une réaction de fission nucléaire localisée", a ainsi déclaré le porte-parole de l’entreprise. Un porte-parole de l’agence japonaise de sûreté nucléaire a pour sa part affirmé que si jamais il y avait bien une nouvelle fission, celle-ci se produirait dans une partie "très limitée" du réacteur, selon le journal britannique The Telegraph.
Des gaz générés lors d’une fission
La fission nucléaire est le processus utilisé habituellement dans les réacteurs atomiques, mais de façon contrôlée. A Fukushima, Tepco assure que la température et la pression à l’intérieur du réacteur n’ont pas grandement changé, tout comme le niveau des radiations.
Les craintes sont nées la découverte, en cours de confirmation, de gaz qui sont générés lors d’une fission nucléaire. Ces gaz, le xenon 133 et le xenon 135, ont une durée de vie radioactive courte, entre cinq jours et neuf heures, ce qui signifie que la fission qui les a dégagés a eu lieu très récemment.
Une avarie qui tombe mal
D’après un expert français, "il est difficile à ce stade d’analyser exactement ce qu’il a pu se produire". En effet, "nul ne sait dans quelles conditions, où, sous quelle forme se trouve le combustible qui a fondu dans les réacteurs après le 11 mars".
Une fission risquerait de provoquer de nouveaux rejets radioactifs, alors que Tepco poursuit ses opérations de refroidissement des réacteurs. Cette nouvelle avarie survient au moment où l'opérateur vient d’annoncer que la radioactivité émise par le site a diminué de moitié en un mois. L’exploitant espère même pouvoir déclarer plus tôt que prévu l’ "arrêt à froid" de la centrale, étape cruciale pour un retour à la normale dans la région, notamment pour les 80.000 habitants évacués après l'accident.

Je cherche d'autres informations, cette new a été donnée par Europe1 ce matin. D'autre part, une publication de la carte de contamination des sédiments est publiée ici , on note une très grande dispersion. D'autre part, si on regarde la courbe de détection de l'iode 131 sur le Japon, la production n'a jamais arrêté ce qui veut dire qu'au moins un des coeurs est toujours en fusion voir la carte , je rapelle que la période de l'iode est de 8 jours environ ce qui signifie que toutes traces devraient avoir disparu après 80 jours c'est à dire vers juillet 2011. La dernière mesure est du 2 novembre.

26 octobre 2011
Fukushima : Danger, l'information tourne en rond pour noyer le poisson, de plus en plus de mal à trouver de l'info
Sur le net ça va encore, à lire ici sur le blog spécial les dernières informations. Mais dans nos médias, plus un souffle, plus un murmure alors que le drame continu, avec son lot de fuite et de contamination, rien n'est réglé, ni stabilisé. Alain de Halleux (avec qui j'avais participé à l'émission de France Inter,
"La tête au carré") est parti au Japon pour réaliser un documentaire sur le drame des enfants de Fukushima, attendons son retour fin novembre.

19 octobre 2011
Fukushima : pour les populations, c'est la galère
Le gouvernement japonais au dessous de tout pour gérer cette crise sans précédent, et j'ai la certitude que la France ne ferait pas mieux. Des témoignages très durs, à lire ici sur un blog spécial. D'autre part, il semble bien qu'un grand nombre de fausses informations et rumeurs soit lancées par les autorités japonaises pour "noyer le poisson" et ne pas répondre aux bonnes questions des habitants de Fukushima, où les doses sont encore fortes.

30 septembre 2011
Fukushima : des zones extérieures à la centrale contaminées au plutonium
Un article du Monde que je cite : "
Pour la première fois depuis l'accident du complexe nucléaire de Fukushima, une petite quantité de plutonium a été détectée en plusieurs lieux du nord-est du Japon, largement en dehors de l'enceinte de la centrale, a annoncé vendredi 30 septembre le gouvernement nippon, précisant que les teneurs relevées n'avaient rien d'alarmant.
Le plutonium est vraisemblablement issu des réacteurs du complexe nucléaire de Fukushima, qui a subi le pire accident depuis celui de Tchernobyl (Ukraine) en 1986. Trois des six réacteurs nucléaires de cette centrale située au bord de l'océan Pacifique ont été fortement endommagés. Leur combustible a fondu et est tombé au fond de la cuve, après la perte de leur système de refroidissement, dont l'alimentation électrique a été noyée par le tsunami qui a ravagé la région le 11 mars.
Du plutonium a été repéré dans le sol à six endroits où des prélèvements ont été effectués en juin, dans une zone de 80 kilomètres autour du site de Fukushima Daiichi, a précisé le ministère de la science.
Du plutonium avait déjà été décelé sur le site même de la centrale. Dans le cas présent, la plus forte densité de plutonium 239 et 240 (4,0 becquerels par mètre carré) a été enregistrée dans une ville située à quelque 30 kilomètres de celle-ci, a précisé le ministère. Dans un autre village, à 45 km, la teneur était de 0,82 becquerel par mètre carré. "La teneur en plutonium détectée cette fois est considérée comme très faible", a souligné le ministère
." Lire l'article
A voir le reportage d'Arte 6 mois après la catastrophe. La partie Fukushima commence à 14 minutes.

28 septembre 2011
Fukushima : les sources d'information
Je viens de modifier et mettre à jour les liens ci-dessus, entre autre le lien de l'IRSN qui fait régulièrement le point sur cette catastrophe et émet des recommandations pour les français vivant et travaillant au Japon.

15 septembre 2011
Fukushima : la température remonte (114°C) dans le réacteur 2
D'après
2000watts.org, quatre ouvriers ont été fortement irradiés alors qu'ils s'occupaient du système de décontamination de l'eau hautement radioactive. 17 de leurs collègues pourraient être dans la même situation. Vous vous en doutez, Tepco a annoncé que ce n'était pas grave et que tout va à merveille et leurs employés rayonnent. Au pire, ils ne risqueraient "qu'une mauvaise grippe". Tepco annonce que les liquidateurs ont dû augmenter la quantité d'eau afin de refroidir le Réacteur 2. La température de ce réacteur est montée à 114, 4 degrés, ce qui est une mauvaise surprise.
Actuellement, le Réacteur No 1 est à 84,9 degrés et le Réacteur 3 à 101,3 degrés. Tepco pense que l'eau ne refroidit pas précisément le lieu ou se trouve le combustible nucléaire qui a fondu dans le Réacteur 2. Mais bon, pour savoir où se trouve le très dangereux Corium (le combustible fondu), il faut envoyer des hommes. Mais avec le niveau élevé de la radiation, le plus difficile est de trouver 1 volontaire. Tepco espère toujours pouvoir stabiliser la température des réacteurs en-dessous de 100 degrés d'ici à janvier 2012. A cette température, l'eau est en ébullition et les vapeurs s'échappent hors du bâtiment.

Deux vidéos à voir ici, 1) détresse des habitants de Fukushima (sous-titre en français), 2) Deux documents sur les archives de la construction de la centrale, Daiichi.

10 septembre 2011
Fukushima : un point à France Inter par Yves Marignac
Je suis très heureux de voir que d'autres experts partagent mon point de vue. Vous pouvez réécouter le passage du journal 7-9 de ce matin, à 8h20 (80 minutes du début) Yves Marignac (1*) explique son constat. 6 mois après la catastrophe, rien n'est réglé, la situation est stable, mais la contamination continue, les mesures pour protéger les japonnais ne sont pas mises en oeuvre et surtout rien n'est stabilisé en cas de nouveaux séismes.

TEPCO a annoncé que l'assemblage complet de la structure acier du bâtiment N°1 était terminé (voir la photo). Sa hauteur est d'environ 54m et sa largeur de 47m. Dès samedi matin l'installation des panneaux polyester a débuté. Le bâtiment devrait être entièrement couvert pour octobre. Les travaux de préparation pour le bâtiment N°3, dont la toiture a été détruite par une explosion d'hydrogène ((NDLR : plus de toiture : oui ; mais que dire des structures ?), ont commencé. Quant au bâtiment N°4 le début en est prévu pour mi-octobre. Ces couvertures ont pour but premier d'éviter la propagation de matières radio-actives.

28 août 2011
Fukushima : un nouveau rapport de l'IRSN
Après ceux du mois de juillet et celui du début août, qui était plutôt encourageant (encore qu'en lisant entre les lignes, une certaine inquiétude pointait), ce dernier compte rendu est beaucoup plus nuancé sur l'évolution de l'accident et les rejets qui se poursuivent. Ce rapport est à lire ici

19 août 2011
Fukushima : visite des expert de l'AIEA
Voir la photo des experts devant les ruines de la centrale, en attendant leurs conclusions !

17 août 2011
Fukushima : Les problèmes des vapeurs
Si vous regardez régulièrement les images de la webcam, en direct sur le site de la centrale, vous avez du être intrigué par la vapeur qui se dégage du site et pas toujours seulement au-dessus des bâtiments. Cette vapeur est particulièrement visible dès que la température baisse, au moins elle se matérialise par des goutelettes d'eau, mais elle s'échappe en permanence et semble-t-il maintenant de différent point autour des bâtiments. Lire les explications dans cet article.

12 août 2011
Fukushima : Les problèmes du corium
Lire les explications scientifiques sur ce site

7 août 2011
Fukushima : Limiter les radiations au lieu de l’information
Le Dr. Arnie Gundersen est certainement l’un des scientifique les plus respecté dans le monde du nucléaire et il s’impose comme la référence dans la catastrophe de Fukushima. Lire un traduction de son article ici, en français
Ça ne s'arrange pas et plus on voit des vidéos de japonais qui demande du secours, moins on a d'information en France et ailleurs, peut-on supporter encore longtemps un telle situation?

2 août 2011
Tepco admet que la radioactivité du site atteint des valeurs énormes
Un niveau de radiations anormalement élevé a été mesuré, lundi 1er août, entre les bâtiments de deux réacteurs de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, a indiqué la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), exploitante du site mis à mal par le séisme et le tsunami du 11 mars.
Selon Tepco, le niveau de rayonnement atteint au moins 10 sieverts par heure à proximité de débris accumulés entre les réacteurs un et deux de cette centrale.
Le précédent niveau le plus élevé de radiations dans l'enceinte de la centrale Fukushima Dai-Ichi avait été relevé le 3 juin : il était de trois à quatre sieverts par heure à l'intérieur du réacteur numéro un.
TEPCO INCAPABLE D'EXPLIQUER LA HAUSSE
"Nous sommes toujours en train de vérifier la cause de tels niveaux élevés de radioactivité", a expliqué une porte-parole de Tepco.
Le gouvernement et Tepco prévoient toujours de stabiliser la situation à Fukushima en conduisant les réacteurs vers un état dit d'"arrêt à froid" d'ici au mois de janvier. Diverses actions se poursuivent depuis l'accident pour faire progressivement baisser la température du combustible, notamment grâce à la mise en place d'un système de circulation d'eau de refroidissement.

26 juillet 2011
Fukushima le gouvernement japonais ne vient pas au secours de toute sa population, voir l'article complet
Une vidéo mise en ligne par la population de Fukushima jette un pavé dans la marre. (A voir ici avec les sous-titre en français). Alors que la contamination radioactive n’a jamais cessé, le gouvernement refuse d’aider les parents à mettre leurs enfants à l’abri. Pire encore, les mesures prises pour contrôler l’information et préserver la ligne officielle visent à contraindre les habitants à rester chez eux. Un comportement délibéré qui pourrait bien être caractérisé de crime…

13 juillet 2011
Fukushima de nouvelles images
En parcourant les liens de cette page, vous trouverez beaucoup d'images nouvelles : l'usine de traitement de l'eau (18 juin), le tsunami dans l'usine (ci-dessus), des photos de TEPCo sur l'état de leur centrale etc.

7 juillet 2011
Fukushima une première synthèse
Lire une excellente synthèse de Alain de Halleux, c'est ici
Les images depuis la caméra de TEPCo sont toujours aussi intéressantes, et surtout la nuit car l'humidité de la nuit favorise la visualisation des nuages qui s'échapent en permanence des différentes unités.

5 juillet 2011
Fukushima le point
Dans la ville de Fukushima, et malgré l'enlèvement de 10 cm de terre dans toutes les cours d'école, la contamination est omniprésente et dans des proportions dépassant les normes admises. Toujours pas d'évacuation prévue, c'est lamentable.
Evacuation «au plus vite»
"La contamination des sols s'étend dans la ville", a prévenu l'auteur des analyses, Tomoya Yamauchi, professeur à l'Université de Kobe spécialiste des radiations. "Les enfants jouent avec la terre, ils jouent donc avec des substances hautement radioactives. L'évacuation doit être décrétée au plus vite", a-t-il souligné.
Quelque 160.000 personnes riveraines de la centrale ont évacué leur maison depuis l'accident nucléaire. Environ la moitié a regagné son domicile depuis mais les autres, qui vivaient dans un rayon de 20 km du site pour la plupart, ne sont pas retournées chez elles.

27 juin 2011
Fukushima cette nuit encore des problèmes sur les réacteurs 3 et 4
Pas d'information directe, car TEPCo ne communique presque plus, seulement une vidéo de cette nuit à voir et si vous avez la patience, l'adresse de la Webcam a priori branchée en permanence d'où est tirée cette vidéo. Ci-dessous, voir l'emplacement de la caméra sur une carte. Quand il y a de relatives bonnes nouvelles, il faut aussi les dire, l'usine de traitement de l'eau contaminée est repartie et semble fonctionner, malgré un arrêt d'une heure et demi suite à une fuite sur un tuyau.

26 juin 2011
Fukushima encore une fois l'omerta sur les informations est inadmissible
Une pétition internationale pour l'ONU et l'OMS est en ligne ici pour demander la mise en place d'une équipe internationale d'expert afin d'informer le monde sur la situation réelle de la centrale. Les rejets sont massifs, le traitement des effluents est en panne et les réserves sont pleines, en un mot la situation 3 mois après la catastrophe n'est pas sous contrôle.

21 juin 2011
Fukushima : des photos de la centrale en ligne par TEPCo
1) Un site très bien fait retrace heure par heure le drame de Fukushima, c'est sur le site de l'ACRO (sur la page d'accueil, cliquer sur "Japon" puis chronologie. On apprend des choses surtout sur les premières heures.
2) D'autre part, j'ai signé la pétition internationale pour que les autorités japonaises reviennent sur leur décision stupide et invraisemblable de porter la dose légale annuelle pour tous les enfants de la région de Fukushima à 20 mSv (c'est la dose maximum des adultes travailleurs du nucléaire et suivi médicalement tous les 6 mois). Cette mesure a été prise, d'après moi, pour ne pas évacuer une zone supérieur aux 30 km. Si on ne fait rien, la France demain pourra en faire autant en cas d'accident. ON EST TOMBÉ SUR LA TÊTE. Pour signer c'est ici
3) Les dernières photos publiées par TEPCo ici

20 juin 2011
Fukushima : ça ne s'arrange pas et le traitement de la crise par les japonais est nul.
A la lumière de l'accident de Tchernobyl, on pouvait penser que d'une part le Japon est très développé et d'autre part ayant connu déjà une terrible catastrophe nucléaire, il mettrait tout en oeuvre pour suivre le devenir de ses habitants avec les moyens internationaux si nécessaire, et bien non, toujours pas d'autorité pour un suivi épidémiologique, toujours des propos rassurant qui sont démentis quelques jours après. Enfin, après avoir relevé les doses légales (pour avoir moins d'ennui je suppose) les autorités ont fait distribué des dosimètres aux enfants pour suivre les doses reçues. Mais cette démarche qui peut paraître dans un premier temps un début de suivi des personnes, ne débouchera (j'espère me tromper) sur rien, faut-il le rappeler, un dosimètre ne protège pas des rayonnements, comme je l'ai déjà entendu, mais n'enregistre que le niveau des doses absorbées.

Pour vous faire votre opinion, voici un lien intéressant, un blog qui reprend les pour et les contre

18 juin 2011
Fukushima : l'usine de décontamination des eaux arrêtée cinq heures après sa mise en service
L'usine de décontamination des eaux radioactives (les photos) construite à la centrale nucléaire de Fukushima (nord-est du Japon) a été arrêtée cinq heures à peine après sa mise en route, en raison du niveau trop élevé de radiations, a annoncé samedi 18 juin l'opérateur de la centrale. Des pièces du système qui absorbent le césium radioactif doivent être changées beaucoup plus tôt que prévu en raison du niveau trop élevé de radiations, ont indiqué des responsables de Tokyo Electric Power (Tepco). L'opérateur n'a pas précisé quand l'usine de contamination recommencerait à fonctionner.
"Nous étudions encore la cause" de ce niveau trop élevé de radiations, a indiqué Junichi Matsumoto, le responsable des opérations nucléaires au sein de Tepco. Selon l'entreprise japonaise, des boues radioactives sont entrées dans le système de retraitement ou les eaux traitées sont plus radioactives que ce que Tepco ne l'imaginait au départ. Quelque 100 000 tonnes d'eau hautement radioactive se sont accumulées dans les bâtiments des réacteurs et des turbines de la centrale depuis le séisme et le tsunami du 11 mars. Ces effluents empêchent les ouvriers de pénétrer dans les installations pour réactiver des circuits de refroidissement du combustible nucléaire. L'usine de décontamination devait normalement être capable de traiter 50 tonnes d'effluents par heure, soit 1 200 tonnes par jour, en divisant la radioactivité par un facteur de 1 000 à 10 000 fois. La chaîne de décontamination de l'usine est basée sur les procédés du groupe nucléaire français Areva et de la société américaine Kurion.
Nouvelle de l'AFP

12 juin 2011
Nouveau point sur la situation au 10 juin par l'IRSN
Ce nouveau compte-rendu se veut rassurant (dommage les questions qui fâchent sont oubliées), mais si on lit entre les lignes, il y a beaucoup de problèmes soulevés qui ne laissent pas beaucoup d'espoir. Comme d'habitude, entre les discours officiels (tout va bien Madame la Marquises) et les discours des antis, il faut calmement réfléchir et prendre du recul, sauf sur un point qui est trop souvent négligé, le devenir du terrain et des populations qui ont été déplacées.
Les conclusions officielles du Forum international sur les suites de Fukushima sont la lire ici. A "pisser" dans sa culotte de rire, si le sujet n'était pas aussi grave et dramatique pour les japonais et bientôt pour nous.

8 juin 2011
La sous-information de la population par les médias accompagne l’inertie de l’action internationale face au désastre de Fukushima
Un long article de Guy de Halleux qui a compilé les dernières nouvelles, il faut vraiment beaucoup chercher sur Internet maintenant alors que la situation continue de s'aggraver au Japon. Il y a aussi des liens complémentaires pour vous faire votre propre opinion.

4 juin 2011
Fukushima : grosse fuite de vapeur radioactive dans le réacteur n°1
Lire l'article ici

2 juin 2011
Le point sur Fukushima, les travaux en cours et ce qui pose problème : les nouvelles ne sont pas bonnes
L'article complet se trouve ici. Les points particuliers qui posent problèmes ci-dessous (travaux sur le réacteur 1 et rien sur les 2 et 3 pour le moment). A noter qu'il est dommage que cet article ne parle que de la centrale et de la technique alors que des milliers de gens évacués sont dans une situation catastrophique et qu'il ne reviendront jamais sur leur lieu de vie.
TEPCO considère ainsi que :
- la majeure partie du combustible du cœur du réacteur n°1 a fondu et s’est relocalisée au fond de la cuve ;
- le refroidissement du cœur est assuré avec l’injection actuelle d’eau (stabilisé à 110°C) ;
- l’inventaire relativement faible en eau dans la cuve pourrait indiquer la présence d’une ou plusieurs brèches en partie basse de la cuve.
- Ces éléments sur l’estimation de l’état des combustibles, des cuves et des enceintes ne conduisent pas à modifier l’appréciation actuelle de la situation. En effet, d’une part l’injection d’eau permet d’assurer le refroidissement des combustibles, d’autre part l’inertage à l’azote des enceintes de confinement évite les risques d’explosion d’hydrogène dans l’enceinte de confinement des réacteurs (de telles opérations de maintien de l’inertage, en cours dans le réacteur 1, sont prévues dans les réacteurs 2 et 3 - sans date de début) ;
- Toujours des problèmes avec la stabilisation des piscines de combustible ;
- En l’état des éléments disponibles, on ne peut pas écarter la poursuite de rejets, tant atmosphériques que vers l’océan. Notamment, des niveaux de débit de dose supérieurs à la valeur induite par les dépôts présents sur le site continuent d’être détectés épisodiquement. Cependant, ces rejets sont sans commune mesure avec ceux survenus mi-mars ;
- En tout état de cause, un des enjeux importants sera l’évacuation, dès que possible, des combustibles entreposés dans les piscines des réacteurs 1 à 4, ce qui nécessitera au moins un à deux ans. Le démantèlement complet des installations et l’assainissement du site s’étaleront sur 10 à 20 ans, eu égard à l’ampleur des actions à réaliser.

30 mai 2011
Une pompe de refroidissement a lâché sur le réacteur 5
Nouvelle alerte à la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, où une pompe à eau devant assurer le refroidissement de l'un des réacteurs est tombée en panne. Le système utilisé pour refroidir à la fois le réacteur numéro 5 et l'eau de la piscine comprenant le combustible nucléaire s'est arrêté anormalement samedi soir. Après une intervention des techniciens qui a durée environ quatre heures trente, l'opérateur de la centrale de Fukushima, Tepco, a indiqué que la pompe défaillante avait été remplacée et mise en service.
Au moment de la panne, la température de l'eau dans le réacteur était de 68°C, avant d'atteindre environ 93,7°C, jusqu'à l'activation de la nouvelle pompe, a expliqué l'opérateur de la centrale, gravement touchée par le séisme et le tsunami du 11 mars qui avaient provoqué une catastrophe nucléaire.

27 mai 2011
Polémique de la CRIIRAD vis à vis de l'IRSN
A noter que le 27 mai 2011, la CRIIRAD fait une grossière erreur d'interprétation des résultats de l'IRSN, dommage elle a toujours sont utilitée mais sont antinucléarisme primaire l'aveugle, lire l'article de Libération
Ça ne fait pas avancer le grave problème des japonais.

19 mai 2011
L'épouvante crève l'écran.
Ça ne s'arrange pas, et comme je le prédisais dès la première semaine, cette catastrophe est de loin pire que celle de Tchernobyl. Vous lirez avec attention cet article de Alain de Halleux qui a cherché, comme tout le monde des nouvelles sur la catastrophe, à lire ici et qui en a trouvé.

16 mai 2011
Les cartes de contamination et les zones d'évacuation
L'IRSN avait fait les calcul dès le 21 mars, au vue de l'ampleur des rejets, les autorités japonaises viennent de se rallier à ces conclusions et d'évacuer une zone de 30 km et des villages dans l'axe des premiers dépôts. Voir les cartes.

4 mai 2011
La radioactivité s'amplifie au large de Fukushima
Après avoir analysé des échantillons prélevés dans le lit marin à une quinzaine de km, les spécialistes ont constaté une densité de 1.400 becquerels de césium 137 par kilogramme, soit un seuil 600 fois supérieur au niveau maximum de 2,3 becquerels recensé jusqu'à maintenant au large des côtes nord-est du Japon.
Déjà vendredi, les échantillons d'eau avait révélé un taux de 1.300 becquerels de césium 134 et 190 becquerels d'iode 131. Toujours selon TEPCO, d'autres prélèvements situés à une vingtaine de kilomètres ont montré des niveaux tout aussi élevés. Cependant, ce dernier n'a pas fait de commentaires quant à la dangerosité de ce constat et a seulement indiqué qu'il "allait effectuer d'autres prélèvements et continuer à surveiller..."
Il faut savoir que le césium 137 est particulièrement dangereux car il affecte tous les êtres vivants et d'autant plus, qu'ils sont jeunes. Une exposition des effets radiatifs et ionisants du césium 137 s'avère très toxique, car inhalé ou ingéré, le césium 137 demeure un analogue du potassium. Il sera rapidement assimilé par l'organisme et ne sera éliminé qu'à partir de 70 jours environ.

3 mai 2011
Projet de cahier des charges de l’Autorité de Sûreté Nucléaire relatif à l’audit de sûreté des installations nucléaires françaises
Avis sur le projet de cahier des charges, vous pouvez le lire ici

12 avril 2011
Quels risques radioactifs pour les Japonais ?
D'abord, l'autorité japonaise de sûreté nucléaire (NISA) a relevé aujourd'hui le niveau de gravité de l'accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, en passant de 5 à 7, soit le seuil maximal sur l'échelle INES., ensuite vous pouvez lire ce très bon article de "Science²" du journal Libération qui fait un point très complet sur les risques.

5 avril 2011
Point de situation à Fukushima au 5 avril (19h30 heure de Paris)
1- Conséquences radiologiques de l'accident au Japon d'après l'ASN.
A ce jour, 3 430 tonnes d'eau faiblement contaminée ont été rejetées de façon volontaire en mer. L'exploitant estime à 11 500 tonnes la quantité d'eau à rejeter de façon volontaire. Une fuite d'eau fortement contaminée (de l'ordre de 300 kilo-becquerels (KBq) par cm3 en iode 131) issue du réacteur n°2 a été détectée en mer. L'exploitant essaye de remédier à cette fuite. Les conditions de travail des intervenants sur le site restent difficiles. Les débits de doses (mesure des rayonnements) relevés sur le site de la centrale restent élevés. Les mesures de la radioactivité dans la région de Tokyo réalisées par les autorités japonaises et par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) demeurent faibles. La tendance est à une décroissance lente, confirmant l'absence de nouveaux rejets atmosphériques importants.

2- Les retombées radioactives en France
Les concentrations en radionucléides artificiels (iode 131, césiums 134 et 137) mesurées dans les différents milieux surveillés sont très faibles et ne présentent aucun danger sanitaire et environnemental, assure l'ASN.

3- La situation de la centrale de Fukushima
L'alimentation électrique externe des pompes à eau des réacteurs 1, 2 et 3 a été rétablie. L'injection en eau douce se poursuit dans les cuves des réacteurs n°1 à 4. C'est un refroidissement en circuit ouvert, c'est-à-dire qu'une partie de l'eau apportée se répand dans l'enceinte de confinement ou dans d'autres bâtiments, essentiellement les salles des turbines. L'exploitant japonais Tepco réalise des opérations en vue de collecter cette eau et de l'isoler. Tepco a évalué la quantité d'eau fortement radioactive à pomper dans les diverses installations du site à 60 000 tonnes. La moitié sera stockée sur site (dans des condenseurs et d'autres bâtiments) et l'autre moitié sur une barge de la Marine américaine et sur une île artificielle Megafloat. L'objectif de l'exploitant à terme est de mettre en place un refroidissement en circuit fermé : eau circulant en boucle dans un circuit de la centrale, de façon à ce que l'eau contaminée ne s'échappe pas. La remise en fonction des matériels nécessaires à cette fin s'avère difficile car ils ont pu être détériorés. En outre, la présence d'eau contaminée dans certains bâtiments complique les interventions humaines.

Enfin, Tepco essaye actuellement de remédier à deux problèmes principaux :
- Le risque d'explosion en raison de l'accumulation d'hydrogène. Une injection d'azote liquide pourrait être opérée sur le réacteur 1 afin d'éviter ce risque ;
- Les fuites d'eau contaminée issues du réacteur 2. Tepco a indiqué qu'il injecterait du silicate de sodium dans les fondations situées à proximité de la tuyauterie du réacteur pour empêcher ce phénomène.
informations disponible sur enerzine.com

24 mars 2011
Point sur la situation de la crise nucléaire au Japon
L'HCTISN s'est réunie en urgence pour faire le point sur l'accident, lire le communiqué de presse et la présentation de l'IRSN

(1*) Yves Martignac, Directeur de Wise-Paris, agence indépendante d'information, d'étude et de conseil sur le nucléaire et les politiques énergétiques, revient sur la tragédie de Fukushima.

CARTES
Retour sommaire
Emplacement de la caméra de TEPCo à Fukushima Daiichi

Zones d'évacuation plus les villages entourés en rouge où les dépôts sont très important

La dose engagée sur un an par les habitants de ces zones dépasserait 20 mSv

Autres photos  
Ombres chinoises dans le sarcophage du numéro 1
   
Haut